Forum du Serveur Black Blight WoW 3.3.2 Fun avec Zone RolePlay, Bonne visite ! =)
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les sombres mercenaires [suite]

Aller en bas 
AuteurMessage
Neosphaler
RolePlay Master
RolePlay Master
avatar

Messages : 291
Réputation : 9
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 22
Localisation : Devant mon ordi :O

MessageSujet: Les sombres mercenaires [suite]   Ven 16 Avr - 23:06

Les Sombres Mercenaires:

Désespérés, nous l’étions après cette mission, nous ne savions plus que faire, fallait t’il continué à vivre en « héros » ou commencer une vraie vie ?
Le courage, voilà ce qu’il nous manqués, il nous avait abandonnés, et c’est pourquoi nous avons pris la décision de dissoudre la compagnie. Nous avons pris la récompense et nous sommes allés apprendre un métier.
Moi, je suis forgeron et mon compagnon est couturier. Nous sommes apprentis et touchons une petite bourse. Nous vivons au fil des armes forgés et des armures crées. Notre vie est tout a fait ordinaire. Les gens habitant le village où nous sommes sont charmants mais nous ne sommes pas mariés. En même temps, l’amour, le vrai, ça n’a jamais été notre passe-temps préféré. Milieu d’après-midi, le forgeron sonne l’alerte !
La population affolée se précipite dans la forêt, des cris parviennent jusqu'à nos oreilles, des brigands sont-là ! Je prend deux haches, en lance une à mon ami et nous rentrons dans la bataille ! Les brigands ne sont pas entraînés, nos haches tournent, coupent, tranches, ce combat est plutôt beau et je pris conscience de la raison de ma présence auprès des mercenaires, la défense des innocents !
La compagnie doit-être recréée, la vue de ces innocents ne me plait-pas, les brigands sont morts mais je suis au bord des larmes, tant de victimes innocentes pour une bourse !
Notre décision est prise, la compagnie va être recréée.
Nous achetons un bateau et entreprenons notre voyage en espérant que la mort ne nous rattrapera pas une deuxième fois…
Trois jours, trois jours que nous sommes perdus en mer, que faire ? la famine nous attaques et la mort est aux aguets. Nous ne sommes plus nombreux, les marins recrutés au port sont presque tous morts au cours de la tempête. Les mâts sont cassés, la coque est lourdement endommagée et les voiles sont recousues a partir des vêtements des morts. Heureusement les canons et nos armes sont en bonne état, un bateau, au loin, aussi rapide que le vent et aussi dangereux que la mort elle-même, ce bateau est connu des armées et pourtant, personne n’a osé les attaquer. Nous sommes les prochains sur leur liste. Ils nous prennent pour de vulgaire marchand, leur première erreur !
Nous les attendons maintenant, canons chargés, fusillés prêt et guerriers en embuscade. Nous sommes deux au milieu du bateau, habillés en banquiers, sans armes, ils s’approchent, s’alignent sur notre flanc et sautent sur notre bateau, heureux de leur trouvaille. Ils rigolent, prennent un air supérieur et nous fixent des yeux, la peur, encore elle, elle s’empare de moi. Ils sortent leurs fusils, mais, en un quart de seconde, nos fusillés tirent, ils tombent. Le sang coule, leurs guerriers abordent tandis que nos guerriers les tuent par surprise et nos fusillés tirent en continu, leur capitaine reste sur leur navire, seul avec une dizaine de soldats, cette fois-ci, nous rigolons. Nos canons tirent sur leur flanc, leur navire coule avant même que je reprenne ma respiration. Nous sommes victorieux ! Mais toujours perdus. Nous continuons notre navigation droit devant au grés du vent et des coups de palme donnés par les prisonniers du navire ennemi. Des mois passent, nous vivons de poissons et de cadavres, paix à leurs âmes,
La terre ! Elle apparaît devant nous, nous somme tous pris d’ un sentiment communs, la joie !
Le bassin de Sholazar se tient devant nous ! Il fallait le traverser, ce bassin et d’après nos i informations, un fleuve le traverse. Cela va être dur !Nous nous y engagons, la remontée ce fait au rythme des découvertes toutes plus extraordinaire que les autres. Voilà deux jours que nous remontons le fleuve, nous mangeons des fruits que l’on récoltent aux alentours du fleuve mais aussi des cadavres, par peur de s’attaquer aux monstres qui boivent aux alentours du fleuve.
Mais un jour, bloqués par des crocodiles de grande taille, un soldat, tire sur une de ces bêtes qui le dévore sous nos yeux choqués par la violence de cette scène, les crocodiles s’attaquent au bateau et nous leurs tirons dessus ce qui est sans effet. Nous sommes obligés de » mettre pied-à-terre, ce que tout le monde fait sans aucune protestations Les crocodiles détruisent le bateau et nous établissons un camp à coté. Maintenant, nous allons devoir explorer et dégager les environs pour établir un village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lessombresmercenaire.forumactif.com/forum.htm
 
Les sombres mercenaires [suite]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DBZ la suite par des fans
» DBZ la suite OFFICIEL le 24 Novembre 2008
» [Blog] La suite d'une longue histoire
» [Rp] Demande de renseignement suite à décès
» Devian - Escroquerie[classé sans suite]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Blight WoW :: Zone Role Play "Heren'Dil" :: Histoires RolePlay-
Sauter vers: